La faïencerie de Clairefontaine a ouvert ses portes en 1804 dans une ancienne abbaye du XIIème siècle vendue comme Bien National après la Révolution. Dans les années 1870, l'établissement produit de la faïence fine blanche, dite "porcelaine opaque", et de la faïence fine jaune, dite "grès Nankin". Elle sera d’ailleurs récompensée à l’Exposition universelle. À partir de 1890, la faïencerie se développe de manière conséquente grâce à la mécanisation. Elle s’oriente vers la production de services de tables abordables à tous.