Historiquement, le vin alsacien était dégusté dans de petits gobelets en verre de couleur verte appelé “Rutscherle”. Leur opacité permettait de dissimuler les particules du vin. Ce n’est qu’au XIXème siècle qu’apparaissent les verres à vin que nous connaissons aujourd’hui. Cependant, à cause de vendanges précoces les vins alsaciens étaient de médiocre qualité et avaient une couleur verdâtre. Les vignerons de l’époque inventèrent alors un verre à pied de couleur verte pour tromper le consommateur et laisser penser que la couleur du vin est le fruit du reflet du pied.